Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:25







 

 

 




Soluto glace sans tain Cindy case ecriture peinture dessin

 

Eclat du matin...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 18:24







 

 

 




Soluto Miles Davis jazz encre de chine peinture dessin

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 01:16







 

 

 




Soluto Villa Perrotte soiree masque lumiere carpe diem peinture dessin

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux-là sont la hantise de l’art contemporain. Ils font la pluie et le beau-temps. Quand ils se penchent sur une œuvre le marché s’emballe. S’ils s’en détournent les sourires se figent. Alors Bâle, Tokyo, Paris, Bruxelles, Los Angeles et même Cancale la tranquille se mettent à trembler.

A l’heure où je vous écris des marchands d’art du monde entier retiennent leur souffle.

Malgré leur tenue camouflage (que ce croquis a pu saisir) on les a reconnus ! Rien ne sera plus jamais comme avant…

Paf et Pafpaf ont posé leur jet privé dans un herbage de Veules les Roses. Par la route, en Katrelle, ils sont arrivés discrètement dans la cité des ivoiriers. Ils ont mangé des moules sur le quai du Carénage et les auraient trouvées bonnes (c’est vous dire dans quelles dispositions sont ces deux flèches).

Les observateurs sont catégoriques. Ils passeront ce week-end à la Villa Perrotte. Ne laissez pas ce lieu courageux se faire dépouiller par ces spéculateurs sans scrupule ! Achetez les dernières toiles pendant qu’il en est encore temps. Dimanche soir il sera trop tard.

Sacrifiez les études de vos enfants, renoncez à vos futiles vacances, revendez vos posters dédicacés, pillez votre belle-mère… Faites vite…

Avant que ne soient dispatchées aux quatre coins du monde ces tableaux, agissez !

 

 

 

 

 

 

 

 


Exposition Soluto à la Villa Perrotte

Du 26 avril au 24 juin 2012

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 23:49







 

 

 




Soluto Villa Perrotte soiree masque lumiere carpe diem peinture dessin

 

 

 

 

 

 

   Bon ! Alors mon bouchon, on y va oui ou non ?! Tu sais bien qu’on n’a plus que jusqu’au 24 juin pour aller voir cette exposition ! Ce serait ballot de rater l’occase !

   T’as raison, d’autant que ce n’est pas souvent qu’il accroche sa peinture dans la région le Soluto…  Oui, mais Mirza ?

   Ah oui, mince, Mirza…

 

 

Mes bons amis, n’ayez crainte, à la Villa Perrotte notre ami l’animal

a le droit lui aussi de s’ouvrir à la peinture contemporaine !

Le meilleur accueil, ainsi qu’à vous-même, lui sera réservé…

 

 

    Ouf ! nous sommes bien soulagés ! Entends-tu ma Mirza ?

   

    Mirzaaa ?

   Laisse là tranquille voyons ! quand elle remue la queue comme ça, c’est qu’elle rêve déjà aux belles compositions de l’artiste, à sa palette vibrante, à sa touche vigoureuse et sensuelle…

    Tu crois ?

    Certaine !!! Fais chauffer le Kangoo…

 

 

 

 

 

 

 


Exposition Soluto à la Villa Perrotte

Du 26 avril au 24 juin 2012

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 21:54

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Soluto croquis bouledogue Jacky Calice chien gros bonhomme dessin

 






 

 

 

 















Un petit couple épatant, plein de mordant...


















Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:38

 

 













 








Lézard





On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

J'en foutrai jamais une secousse,
Même pas dans la rousse
Ni dans rien.
Pendant que l'soir, ej' fais ma frape,
Ma soeur fait la r'tape,
Et c'est bien.

Alle a p'us d'daron, p'us d'daronne,
Alle a plus personne,
Alle a qu'moi.

Au lieu de soutenir ses père et mère,
A soutient son frère,
Et puis, quoi ?
Son maquet, c'est mon camarade:
I' veut bien que j'fade
Avec eux.

Aussi, ej' l'aim', mon beau-frère Ernesse,
Il est à la r'dresse,
Pour nous deux.

Ej'm'occupe jamais du ménage,
Ej'suis libre, ej' nage
Au dehors,
Ej'vas sous les sapins, aux Buttes,
Là, j'allong' mes flûtes,
Et j'm'endors.

On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

 

 

 

 






                                           Aristide Bruant



 







Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 23:21

 

 













 







 

 

 

 

Revers liftés et plaintes à l'inspection...








 







Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 14:16

 

 













 


 

 

 

 


 

Le visage chafouin du gars Larry correspond bien à mon enthousiasme. Je veux dire question retour en Normandie...

 

 

Si j'ai vu de belles choses ici ou là pendant mon périple? C’est rien de le dire... Des merveilles. Des trucs intimes qui ne se partagent pas bien par le web.

 

Si j'en ai vu de drôles? Ah bah oui alors...

Allez, prenons un exemple au hasard. Figurez-vous qu’un gars a réussi à caser au Guggenheim de Bilbao le contenu d'un container rempli de déchets de chantiers… Des plaques ébréchées de placo, des débris de plâtre, des bidons ou des lames de stores tordues... Il a éparpillé tout ça en quelques îlots dans une grande salle magnifique et c'est devenu une œuvre d'art. Fortiche non?

On vous raconte la démarche de l’artiste dans des audiophones sur un ton convaincu.  Du papotage. Ça parle de sculptures éphémères. Il est question de la « recherche de l’auteur ». Entre nous ça cherche plus que ça trouve dans cette salle-là…

Personne parmi les visiteurs en tongs ne moufte…  On tourne autour des petits tas, des monticules, des étalages en se demandant si c’est pas un gag pour la caméra cachée. On est quand même sans illusions parce qu’on en a vu d’autres, ailleurs. On pourrait sourire, mais non. On prend des airs concernés ou des mines profondes. Certains prennent des notes. Sans doute qu’on a la trouille de passer pour d’affreux réactionnaires qui ne comprendraient rien à l’art contemporain.

Des fois, moi, j’ai peur de trop bien comprendre… Je veux dire le réseau, les cooptations, l’intérêt des complices à maintenir l’illusion d’une certaine forme d’intelligence… C’est un petit monde plutôt incestueux, l’art contemporain institutionnel… Il y a de la dégénérescence. Je trouve que les derniers poulots ont l’air taré. Faudrait pouvoir voir les caryotypes avant de se prononcer définitivement…

Passons, on connaît tout ça… D’autres savent mieux que moi tailler les costards et ne sont pas plus entendus.

 

Je sens des futés, derrière leurs écrans, qui se demandent pourquoi je persiste à aller me faire du mal dans des endroits pareils…  C’est parce que, parfois, on y trouve quand même de belles choses (un commissaire d’exposition ou un conservateur  n’est jamais à l’abri d’un acte manqué !)

C’est aussi parce que ça renforce mon intérêt pour les sans-noms, talentueux ou pas, les besogneux et les tâcherons de la peinture qui font des travaux sensas ou consternants, les humbles artistes qui accrochent peu, ou mal, et qui bossent dans leur coin sans le soutien de personne.

Hé ! Oh ! ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Je sais que le gros de cette troupe est aussi composé de gros nuls. Je ne chante pas le contraire ! Je dis juste qu’on n’est pas obligé de venir avec son bagage de morgue pour y faire son marché et qu’ils ne vous payent pas de mots… Ce n’est déjà pas si mal.


La prochaine fois je serai moins bavard…

Je compte sur un retour à l’atelier pour calmer certaines de mes passagères aigreurs…

 

 







Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 22:12

 

 













 


 

 

 

 












Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 09:56

 

 













 






 




Récitant Jules Laforgue il se disait pour lui-même:

 

— Oh ! qu’ils sont chers les trains manqués
    Où j’ai passé ma vie à faillir m’embarquer !....








Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article