Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:38

 

 













 








Lézard





On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

J'en foutrai jamais une secousse,
Même pas dans la rousse
Ni dans rien.
Pendant que l'soir, ej' fais ma frape,
Ma soeur fait la r'tape,
Et c'est bien.

Alle a p'us d'daron, p'us d'daronne,
Alle a plus personne,
Alle a qu'moi.

Au lieu de soutenir ses père et mère,
A soutient son frère,
Et puis, quoi ?
Son maquet, c'est mon camarade:
I' veut bien que j'fade
Avec eux.

Aussi, ej' l'aim', mon beau-frère Ernesse,
Il est à la r'dresse,
Pour nous deux.

Ej'm'occupe jamais du ménage,
Ej'suis libre, ej' nage
Au dehors,
Ej'vas sous les sapins, aux Buttes,
Là, j'allong' mes flûtes,
Et j'm'endors.

On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

 

 

 

 






                                           Aristide Bruant



 







Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article

commentaires

hub 03/10/2011 17:49



Il existe une version chanté (ou dite) par Renaud, j'y pensais ce matin même (surtout le "j'aime pas travailler ça m'emmerde")... comme un lundi...



Soluto 05/10/2011 12:35



> Oui!!! Bien sûr... C'est le morceau d'ouverture de l'excellent album "Le p'tit bal du sam'di soir" avec Baselli au soufflant... Une merveille... Je ne sais même
pas si elle existe en cd... Ah, Renaud, on aurait aimé que ça se termine mieux... Le tutu, quand même, ça attaque sévère... Cher Hub, si le travail vous emmerde et que vous ne
l'aimez pas, ne soyez plus votre bourreau et allez à votre tour allonger vos canes... On n'est pas obligé de se maltraiter! même le lundi!



flora 30/09/2011 19:17



C'est vrai que c'est un des points de vue les plus difficiles mais aussi des plus excitants!


Ceci dit, le "grand Mantegna" n'a pas fait que de "roupiller"...



Soluto 05/10/2011 12:28



> Ah, ça! vous pouvez le dire, chère Flora! Mais ce tableau, entre tous me fascine... Merci de vos visites...



JMT 27/09/2011 11:00



Superbe, cher Soluto !


 


Plus un grand bravo pour le poème que je découvre avec ravissement. 


 


Amitiés.



Soluto 05/10/2011 12:26



> Merci cher JMT... Il y a, vous le savez comme moi, des merveilles chez Bruant... Un texte comme Place Maubert, interprété par Brassens, n'en
finit pas de me ravir par exemple... D'autres auteurs du célèbre Chat Noir méritent aussi une lecture attentive...



Milène. 24/09/2011 07:08



J'ai toujours pensé que dessiner des personnages couchés était très difficile et je ne pense pas me tromper... Ce n'est pas la première fois que vous vous donnez à cet exercice et je suis à
chaque fois, épatée ! Celui-là est superbe et le texte de Bruant lui colle bien. Vous êtes fort !... "... Ej' suis libre, ej'nage au dehors ej'vas sous les sapins, aux Buttes, là, j'allong' mes
flûtes et j'm'endors". J'adore !



Soluto 24/09/2011 15:00



> Chère Milène, ce qu'il y a de plus plaisant dans ce genre de dessins, ce sont tous les effets de raccourcis... Ils sont partout sauf pour la
plante des pieds (alors que d'ordinaire, dans un dessin, on ne la voit même pas...) Les allongés renvoient à la mort, au sommeil ou au Christ ... Au fait, vous l'avez en mémoire ce Christ
de Mangegna? Le voili, le voiça... Cliquez là


Merci de votre passage Milène, c'est toujours un plaisir de vous savoir visitant mes pages...