Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 23:21

 

 













 







 

 

 

 

Revers liftés et plaintes à l'inspection...








 







Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> <br /> Excellent tout ça, comme à votre habitude cher Soluto. Et après le revers, vous nous promettez l'avers ; nous surveillerons et l'attendons avec impatience. Bravo !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> > Cher JMT, soyez patient, j'ai l'avers lent...<br /> <br /> <br /> Je ne me lasse pas d'aller sur vos pages. Je ne sais rien de vous et vous m'avez détrompé de ma seule hypothèse... Je trouve finalement merveilleux qu'un homme<br /> puisse se définir par ses goûts. On ne se réfugie pas derrière les poètes; nos choix disent qui nous sommes... Merci de vos passages...<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Oh la la ... quelle rentrée avec un tel personnage ! elle fait peur de dos , mais de face ??? les pauvres élèves .<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> > Ce qui est incroyable, chère Pouchka, c'est qu'elle en effrayait quelques uns pour en rassurer beaucoup d'autres. Sa façon d'intervenir dans<br /> les conflits de récré était plutôt prisée par la hiérarchie...<br /> <br /> <br /> De face? Ah elle vaut le jus... Mais c'est un peu compliqué... Ou je la fais ressemblante et c'est m'exposer beaucoup... Ou je la réinvente et ça perd de son<br /> intérêt... Je la glisserai, en douce, dans quelques semaines quand la sauce sera redescendue... à tout bientôt Pouchka... Guettez bien...<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> <br /> A voir<br /> son bandana rouge, on l’imagine volontiers motarde votre joueuse de tennis peu académique. Il faut dire qu’avec son  corps de ballerine et ses mains<br /> de pianiste, elle aurait peut-être du mal à devenir jockey. Cheval mécanique donc. En tous les cas, vous nous régalez en réussissant à ce point une silhouette expressive. Merci<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> > Cher Klaudandreson, cette bougresse est de celle qu'on ne rate pas... Je l'ai repérée à la sortie d'un collège un soir que j'allais y<br /> rechercher le fils d'un copain. Elle m'a plu tout de suite. C'était d'ailleurs moins une affaire de volume que d'allure générale... Son côté poissard, sa façon populacière d'haranguer les gamins,<br /> sa face lunaire m'ont emballé. A tel point que j'ai garé dans l'après-midi, plusieurs jours de suite, ma voiture face à la sortie du bahut. Je revenais m'y cacher à l'heure des sorties pour faire<br /> mes crobards et des photos... Puis un jeudi je ne l'ai plus vu... C'est deux trois jours après que nous avons appris toute l'affaire. Le buzz a enflammé notre petite presse régionale... Qui a dit<br /> qu'on s'ennuyait par chez nous?...<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> <br /> plaintes sans suites... tu l'avais pas volée celle-là !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> > Vous rigolez, Hub! Ils vont la faire cracher au bassinet! Pas question qu'elle s'en sorte! Il est question d'enquête sociale en plus de la<br /> plainte... Depuis mon billet on a appris que les siens propres, de tétards, ne sont pas toujours à la noce! Elle en a dégommé un qui est allé dinguer sur un coin de table et qui s'est fendu<br /> l'arcade sourcillière bien profondément. Elle lui a fait boire, en lui pinçant le pif, un triple calva cul sec. Avec ce que le mouflet, en s'étouffant, a recraché dans un torchon sale elle a<br /> tenté de désinfecter la plaie... Elle l'a recousu au jugé, avec ses gros doigts et de la ficelle de boucher... On dit qu'il a chopé un staphylocoque doré... C'est bien tout ce qu'il y a de doré<br /> dans cette famille, d'ailleurs... Non, Hub, elle ne s'en tirera pas comme ça... Le quartier a chopé la rage. D'ici que je sois obligé de refaire un post pour lui trouver des excuses, il n'y a pas<br /> loin...<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> <br /> Une pionne à couette ne peut pas être si mauvaise que ça.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> > Chère V. vous êtes bien bonne...<br /> Moi, la couette ne me pousse pas à l'indulgence. Et d'ailleurs je les préfère par deux, plantées assez haut de chaque côté d'une raie hâtivement dessinée.<br /> <br /> <br /> Contre l'ogresse à foulard, trop contemporaine et trop puissante, trop prompte à la mornifle aussi,  une Fifi, bouille ronde éclaboussée de taches de rousseur,<br /> trop grosse pour son petit corps filiforme, retient à jamais toute mon attention et ma tendresse... La petite Brindacier, si drôle et insolente, avait de l'humour à revendre et plus d'un tour<br /> dans son sac... Quand elle distribuait des baffes c'était toujours  pour faire rire et moquer les grandes personnes. Ma pionne, elle, d'un revers de patte estourbit des ados à casquettes<br /> retournées prisonniers d'une insolence à laquelle ils ne connaissent pas d'alternative... C'est pas la même tambouille...<br /> <br /> <br /> Et puis, porte-t-elle vraiment une couette? N'est-ce pas plutôt une queue de cheval (de trait)? Moi je la vois comme ça en tout cas! ça colle mieux à son allure<br /> bourrin...<br /> <br /> <br /> <br />