Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 09:56

 

 













 






 




Récitant Jules Laforgue il se disait pour lui-même:

 

— Oh ! qu’ils sont chers les trains manqués
    Où j’ai passé ma vie à faillir m’embarquer !....








Partager cet article
Repost0

commentaires

P


Regarder , ne pas agir ... ne pas oser .


Etre spectateur et non acteur de sa propre vie .


Attendra t il encore longtemps ? Il faut lui souhaiter qu'un prochain train lui fasse faire le pas ... mais quand ?


 



Répondre
S


> Pouchka... Sont-ce les trains, les buts, les élans, le désir qui font les voyages ou qui nous font prendre les rênes de nos vies? J'en doute
parfois... Il y a ceux qui ne sont jamais bien nulle part et qui pensent qu'ailleurs sera toujours mieux. Et il y a ceux qui savent que c'est toujours soi qu'on emmène et que l'Ailleurs ne sera
vu que par leurs yeux à l'avance fatigués. Ceux-là ont tort aussi car ils font peu de cas du formidable levier que sont la rencontre et la confrontation... Rester assis à regarder passer la vie
c'est se nourrir de l'illusion que si on l'avait voulu on aurait pu la vivre à plein. Mais c'est surtout s'épargner la peur et les angoisses... La vie frileuse, petite, réfugiée dans les excuses
de toutes sortes des pauvres gens mérite malgré tout toute notre compassion...



F


L'attitude parfait de l'immobile qui regarde le train de la vie passer sous son nez...



Répondre
S


> Et pour ceux-là, la vie est un tortillard qui se lamente, qui grince et qui se traîne...