Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 10:14







 

 

 




dessin soluto croquis portrait crayon charles trenet madame ecriture peinture

 

 

 

Encre de chine 15 cm x 21 cm

 

Dessiné cette nuit après avoir réécouté à l'atelier, dans l'après-midi, un podcast des Vendredis de la Philosophie de François Noudelman. Le sujet en était La Peau.

Une fois de plus ce dessin a été réalisé en toute innocence, sans lien direct, du moins le croyais-je, avec cette vieille émission. Ce n'est que ce matin que j'ai conclu cette association.

Le choix de la chanson de Trenet (que je connais mieux par la délicieuse version qu'en donna Brassens) s'est imposé par ses premiers vers... La peau, cette mouvance, le toucher, la ligne fuyante, la caresse, l'offrande...

 

...

 

 

 

 

 

 

J´ai connu de vous
De folles caresses,
Des moments très doux
Tous pleins de tendresse.
J´ai connu de vous
Votre corps troublant
Vos yeux de petit loup
Vos jolies dents.
J´ai connu de vous
Toutes les extases
Tous les rendez-vous
Et toutes les phrases,
Vous voyez Madame que l´on n´oublie pas tout :
Moi je pense encore à vous...

Je me souviens de la boutique
Où l´on s´est rencontré un soir
Et je revois les nuits magiques
Où nos deux cours battaient, battaient remplis d´espoir.
Quand on a connu
Les mêmes ivresses
Et qu´on ne s´aime plus
Il y a la tendresse
Vous voyez Madame que l´on n´oublie pas tout,
Moi, je pense encore à vous...

J´ai connu de vous
Les soupes brûlées,
Les ragoûts trop doux,
Les tartes salées,
Pour un oui, un non,
Vous sautiez du balcon.
Tranquille, je vous laissais
Tomber du rez-de-chaussée.
J´ai connu de vous
Les assiettes qui volent,
Les soirs de courroux
Quand vous étiez folle
Vous voyez, Madame, que l´on n´oublie pas tout,
Moi, je pense encore à vous.


Je me souviens de la cuisine
Où très gentiment voisinait
Le poivre avec la naphtaline
Le sucre, la moutarde, le lait, la chicorée!
Quand on a connu les mêmes ivresses
Et qu´on ne s´aime plus,
Il y a la tendresse,
Vous voyez, Madame, que l´on n´oublie pas tout,
Moi, je pense encore à vous…

 

 

J’ai connu de vous    Charles Trenet

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article

commentaires

helene 27/11/2013 13:12


surprenante empreinte digitale .

Soluto 10/12/2013 22:12



> On s'en lècherait les doigts chère Hélène... A bientôt et au plaisir...



Nuageneuf 24/11/2013 11:25


Il m'aura donc fallu attendre votre croquis, cher Soluto, pour enfin trouver l'image qui illustre merveilleusement l'aphorisme le plus essentiel du XXe siècle


 


"Je ne pense pas mais quand je pense, je ne pense qu'à ça."


 


Merci! Merci et youpiiiii! 

Soluto 10/12/2013 22:09



Je cède encore une fois, cher Nuage, la parole au vieux Schopi:


"Les rapports sexuels jouent un rôle important dans le monde humain où ils sont, à vrai dire, le centre invisible de tous les actes et de tous les faits, qui ressort
de toutes parts sous les voiles dont on essaie de le couvrir. L’instinct sexuel est la cause de la guerre et le but de la paix ; il est le fondement de toute action sérieuse, l’objet de
toute plaisanterie, la source inépuisable des mots d’esprit, la clef de toutes les allusions, l’explication de tout signe muet, de toute proposition non formulée, de tout regard furtif, la pensée
et l’aspiration quotidienne du jeune homme et souvent aussi du vieillard, l’idée fixe qui occupe toutes les heures de l’impudique et la vision qui s’impose sans cesse à l’esprit de l’homme
chaste."


C'est troussé non? Bien à vous Nuage...



le chêne parlant 23/11/2013 07:34


Une femme de bois tendre, cher Soluto.

Soluto 10/12/2013 21:55



> Venant de vous, cher Chêne... Quel bel oxymore...



Milène 19/11/2013 10:12


Je fais donc partie de ces sottes à qui l'on fait tout gober, même l'histoire du petit doigt ?! Je l'avoue, j'attends toujours une de ses confidences... (mais je suis tenace, vous savez !...). Je
file suivre votre conseil, j'aurai peut-être plus de succés (et c'est maintenant que vous l'dites ?!)... Belle semaine à vous aussi... Pour voir d'aussi belles choses, promis, juré, je reviendrai
!

Soluto 10/12/2013 21:52



> Sotte? vous? personne ne se laissera prendre par un tel bobard... En tout cas pas moi... Je vous salue bien bas, bellotte...



Milène. 18/11/2013 11:24


C'est beau, c'est très beau... le texte qui accompagne le dessin aussi. Je vais regarder d'un peu plus près mes empreintes digitales et qui sait, j'y trouverais un autre monde... Ah oui, c'est
très beau !

Soluto 19/11/2013 00:19



> Milène, explorez, pour plus de succès, les circonvolutions de votre majeur droit... On dit que c'est plutôt lui qui recueille les confidences
(et non le petit doigt comme les sottes le croient...) Parlez-moi un peu de l'autre monde si vous le trouvez... Content que vous continuiez de passer par ici! Belle semaine à vous...