Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 00:00

 

 













 


 

 

 

Tout ça pour vous dire que moi aussi, parce que j'ai été sage et que j'ai bien travaillé, je pars voir ailleurs si le soleil ne pourrait pas me rosir les arpions...  J'emmène mon bloc... On sait jamais...

Allez, la grosse bise qui claque et à bientôt... (J’ai bien travaillé, mais je ne suis pas riche et je ne pars pas très longtemps... De toute façon trop longtemps, trop loin de mes crayons et de mes pinceaux, je deviens grognon et c'est pas bon pour mon image...) 










 







Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 10:50

 

 













 






 




Ce victorien se retrouvera bientôt, sans doute, dans ce petit book en ligne

(cliquez sur l'image sans viser! c'est une capture d'écran...)...

 











 






 




 











Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 11:40

 

 













 






 




Si tu l'oses...











Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 00:10
















  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 14:02
















  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"On l’a vu refaire des farces à maman, lui acheter des fleurs coupées ou des fruits rares, la prendre dans ses bras pour la faire tourner très vite. Plus souvent qu’avant Suzanne et moi nous sommes retrouvé chez Rita…Ils se payaient des petites sorties en tête à tête, cinoche et restau, ou bien spectacle. Le soir il prenait le temps de s’asseoir au bord de notre lit et nous racontait des histoires fantaisistes pour nous faire rigoler. Un jour que nous étions à l’école il a changé tous les meubles de place…"

 


 

Quelques lignes retrouvées dans un carnet pour un texte dont j'avais sans doute le projet, mais dont j'ai perdu le souvenir, pour accompagner le dessin  d'aujourd'hui fait à partir d'une photo de mes parents en 1977...

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 23:44










  Messieurs Lucien Képol et  Géronte Lefebvre, vendeurs d'avenirs à bas prix pour quelques uns qui n'en veulent pas...

 

 

Depuis que son corps devenu parfois embarrassant montre ses trahisons (pas assez beau, trop grand, trop petit, trop gras, peau enflammée et rougissante, pas assez conforme à la tyrannies des canons du moment), depuis que ses désirs, liés à sa sexuation, le contraignent à chercher de quoi se satisfaire dans une rencontre  toujours périlleuse avec l’autre, depuis qu’il sait que l’enfance, dont il est encore pleinement habité, est révolue, depuis qu’il accède au sentiment de finitude (que ce qui est aujourd’hui peut ne plus être demain), depuis qu’il a accès à une pensée douée d’abstraction et depuis que l’insécurité ambiante complète comme un écho ses propres questionnements existentiels (discours critique sur son orientation scolaire, sur ses performances, sur son projet professionnel et sur un avenir par définition incertain), le jeune sait trop bien que le monde des adultes, vers lequel il tend inexorablement, n’est pas la promesse d’épanouissement que voudraient bien lui vendre ses parents qui n’y croient plus beaucoup — ni non plus d’ailleurs la société toute entière qui l’attend et le redoute. En quelque sorte on ne lui refera pas le coup du père Noël…

A ses yeux, bien souvent, il n’y a plus vraiment de cadeaux à venir.


 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 23:00












 

 

Grande, forte, teinte en acajou, les yeux soulignés de poches, c'était Renée, la doyenne de l'endroit. Ses lèvres, charnues et rouges, accentuaient la blancheur de sa denture puissante et remarquablement plantée. Elle portait une robe étroite, fendue sur le côté, qui se tendait sous la poussée des fesses.

 

                                                   

 

Pierre V. Lesou (Coeur de Hareng  - 1958)


 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 22:59

 

 













 



Afin d'éviter à tout prix la judiciarisation...


 

 

 

 

 

 









Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 18:15

 

 













 


Travailler avec les familles...










 

 

 L'excellent Mitchul a fait un article sur mon travail et sur le livre Vies à la ligne que je vous invite à retrouver ici ou en cliquant sur la vignette ci-dessous...







 
















Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 00:24




















Ne vois-tu rien clignoter?

La ronde du chenillard peut-être?

Non? Si?

Contorsionne-toi mieux paresseux!!

Pas encore très assurée la voici pourtant qui semble revenir (de loin...)


Quoi donc? Mais ma co, mais ma co, mais ma connexion internet!

 


 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article