Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 22:21

 













Acrylique sur papier   à peu près grandeur nature (détail d'une grande pièce)   2011



 

 

Sur la palette de verre coulent des rinçures incertaines... 

Des gris opalescents s'étalent, des bleus de cobalt sèchent et deviennent paillettes...

De grosses noisettes  de gloss varnish sont corrompues par un filet de vermillon...

Des soies de porc mal lavées et des poils de martre qui ne refont la pointe qu'entre mes lèvres pincées vont sans cesse cueillir la couleur...

Parfois le sillon de ma langue devient un peu jaune, ou rose, ou vert…

 

Benny Goodman boit un jus amer avec moi...

 

Un carreau de chocolat aux noisettes...

 

Une vie en or, je vous dis...








Repost 0
Published by Soluto - dans Peinture...
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 12:19




















 

 

 

 

 

 

Voici un beau tango-duo.
C'est une histoire assez malheureuse entre Lui et Elle.
Parce que Lui il est frivole, et Elle, Elle s'en était bien aperçue qu'il était frivole.
Mais, comme lui, au fond, Il est malheureux d'êtr' frivole, Il veut lui expliquer;
Mais Elle, ell' comprend pas parce qu'elle est sourde. Alors elle lui dit toujours :
"Qu'est-ce que tu dis ?"
Et c'est pour ça qu'c'est difficile car il faut que je fasse à la fois la voix de Lui et la voix d'Elle...
Mais j'vais le faire quand même parce que quand on est artiste, il faut faire tous les genres...

J'ai vu tes yeux de braise
Au pied d'une meule de foin.
Tu revenais des fraises
Et moi d'l'herbe aux lapins.
Je t'ai dis "il fait chaud".
Tu m'répondis "Pour sûr".
Tu m'en avais dit trop.
Ça m'a fait une morsure.

Pour sûr
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
J't'ai pas offert de fleurs,
Pour sûr
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Mais j't'ai montré mon coeur.
Tu l'as pris dans tes p'tites mains légères
Comme un p'tit papillon de Bruyère,
Pour sûr.
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Tu l'as pris sans chercher,
Pour sûr.
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Tu l'as vite déniché.
C'est vrai que toi tu l'savais bien
Que mon coeur, j'l'avais sur la main.

Mais comme je suis frivole,
J'ai un coeur d'artichaud.
Sous la brise il s'envole.
Je sais que c'n'est pas beau.
Les feuilles, une à une,
En les voyant tomber,
Pour comble d'infortune
Tu m'les as piétinées.

Pour sûr
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Que mon coeur est en deuil.
Pour sûr,
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
J'ai pleuré sur mes feuilles.
J'n'y peux rien, j'ai l'âme trop généreuse
Et un coeur pour les familles nombreuses.
Pour sûr,
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
C'était clair comme du verre.
Pour sûr,
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Fallait voir à travers. T'es sourde ?
Mais toi tu m'as tout piétiné.
Tu m'en as fait du verre pilé.

Toute ma raison s'égare.
J'enfante la douleur.
Quelle sensation bizarre,
Quand on a plus de coeur.
Ça me fait un grand vide
Et de mes deux beaux seins,
Je n'ai plus qu'un saint Placide
Et une marque à sein.

Pour sûr,
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
C'est l'histoire de mon coeur,
Pour sûr,
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Qui finit dans l'malheur.
Notre amour est une barque en détresse.
Va falloir lancer le S.O.S.
Pour sûr,
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Il fallait qu'ça arrive.
Pour sûr,
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Je vais à la dérive.
Adieu la vie et l'aventure

(Parlé:) Oui mais heureusement... que Fluctuat nec mergitur aussi
Elle: Qu'est-ce que tu dis ?
Toi... si tu me r'dis "Qu'est-ce que tu dis ?"... J'vais finir par te l'dire... Tu vas voir...

 

 

Pour sûr interprété par Bourvil

 

 

 

 

 


 

 

 


 

Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 00:24




















Ne vois-tu rien clignoter?

La ronde du chenillard peut-être?

Non? Si?

Contorsionne-toi mieux paresseux!!

Pas encore très assurée la voici pourtant qui semble revenir (de loin...)


Quoi donc? Mais ma co, mais ma co, mais ma connexion internet!

 


 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 11:55

 

 

 

 

Suspension (provisoire?) de ce blog...

 


 

FranceTélécom, parce que j'ai voulu résilier mon abonnement, m'a décablé...

 

Free ne se montre ni pressé, ni même disposé, à me remettre ma ligne...

 

Mes multiples appels, à l'un et à l'autre, ne peuvent rien y changer...

 

Mon fournisseur d'accès empoche mensuellement la monnaie...

 

Bref, je suis dans les mains de la fortune...

 

(mais je reste preneur de toute info qui permettrait de corriger ma situation...)

 

C'est la panade...

 

 

 

Ps Je vous écris d'un ordinateur qui ne m'appartient pas. Je suis sans FTP, et dans l'impossibilité de mettre des images sur ces pages...  Bien évidemment je ne suis plus en mesure de lire mes mails mais je sais que certains m'ont écrit. Qu'ils n'interprètent pas de travers mon silence... Je rattraperai tout ce retard dès que possible... Je vous embrasse... A tout bientôt...

 

Repost 0
Published by Soluto - dans Textes divers...
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 20:08
























 

(Pom, pom, pom... Allez vite, qu'on attaque la nouvelle!)

 

 

 

 

Trop belle année à vous

 


 

(comme m'a dit Renan, le fils de ma boulangère...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 15:13




















 

 

 

 

«Ce serait un moindre mal de mourir si l’on pouvait tenir pour assuré qu’on a du moins vécu.»
[Clément Rosset] - Le Réel et son double

 

 


 

Des fois j’en cause avec mon gars, qui me regarde alors avec des yeux ronds… Pour lui, pas de problème, la réalité du monde, il en est la preuve vivante… Moi, je suis plus dubitatif… Qu’on vienne me prouver que j’existe ! Que tout ce qui parait être n’est pas que la mise en scène d’un faux cerveau déréglé qui s’invente en continu (Et c’est pas René Desbrèmes qui pourrait oser me dire le contraire ! Il serait culotté !  Parce que sa soluce, à lui, son dieu organisateur qui vient boucher le grand trou vacant et sa preuve ontologique à deux balles, elle me parait un tantinet artificielle, si j’peux m’permettre !…)… Parfois, quand elle fait ses comptes-rendus, j’enquiquine Moly avec mes interrogations rigolardes (car tout ça ne me rend pas triste… Au contraire !... Manquerait plus que ça, de n’être pas et de se prendre au sérieux…) Elle essaie alors de me faire taire en sous-entendant que je me fais du mal (tu parles…) Mais j’insiste en espérant la troubler un peu (je ne prends pas de gros risques, elle est du lot des bienheureux qui ne doutent de rien et qui se déplacent dans un monde de certitudes…) Je suis comme ça…

Taquin et content de moi…

 

Pourquoi me lancé-je sur mon grand sujet secret et vous en entretiens-je ? Parce que c’est la fin de l’année, que ça me travaille la substance en délicatesse et que j’aime bien, en guise de cadeaux, partager mes questions…

 

Et en plus, pas vache, comme le sujet de mon post est épineux,  vous êtes dispensés du ménage et des commentaires (laissez seulement les clés dans la boite en partant et venez me claquer un bécot sur facebook… ça suffira comme ça)!

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 12:33















 

Ikutabi mo yuki no fukasa o tazunekeri

 

 

 

 

 

(Combien de fois Ne me suis-je interrogé Sur l'épaisseur de la neige dehors)

 

 

 

 

 

 

 

 

Shiki MASAOKA (1867-1902)

 

 


 

 


Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 10:19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle martyrisait à plaisir sa mémoire
C'était au beau milieu de notre tragédie
Le monde ressemblait à ce miroir maudit
Le peigne partageait les feux de cette moire
Et ces feux éclairaient des coins de ma mémoire

 




...




Repost 0
Published by Soluto - dans Crayons...
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 09:19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




...




Repost 0
Published by Soluto - dans Crayons...
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 11:02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Et toujours en quête d'effets de matière avec mon crayon... Cette fois j'ai changé de papier... Un petit canson tout léger, très doux...

 




...




Repost 0
Published by Soluto - dans Crayons...
commenter cet article