Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 22:33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Villa Perrotte Soluto croquis dessins encre chine exposition vente

Accrochage Soluto novembre-décembre 2012












Dans le cadre de l'exposition collective intitulée

Cadeaux d'Artistes
(du 18 novembre au 23 décembre 2011)

la directrice de la Villa Perrotte m'a invité à accrocher quelques encres de Chine que certains d'entre vous ont déjà pu voir sur ce blog.






Chaque dessin a été réalisé sur un papier de format A4 (21 x 29,7 cm)

Il tient au mur, le bienheureux, grâce à un cadre d'une sobriété exemplaire mesurant 32 x 42 cm du meilleur effet dans tout intérieur moderne.






Quiconque souhaite avoir quelque renseignement complémentaire peut et doit s'adresser à la

Villa


où le meilleur accueil lui sera réservé...






Villa Perrotte
9, rue Jules Ferry
76200 Dieppe

tel 02 35 86 94 18

 












La Galerie, précisons-le, tient à la disposition de l'amateur éclairé d'autres dessins d'une aussi belle tenue. N'hésitez pas à les demander.




Ah qu'il est doux d'honorer ses amis d'un cadeau original...












 


Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 00:47

 

 

 

 

 

 

 

 




Gainsbourg mister iceberg chou contemporain dessin

 










Beauté des femmes, leur faiblesse, et ces mains pâles
Qui font souvent le bien et peuvent tout le mal,
Et ces yeux, où plus rien ne reste d'animal
Que juste assez pour dire : " assez " aux fureurs mâles.

Et toujours, maternelle endormeuse des râles,
Même quand elle ment, cette voix ! Matinal
Appel, ou chant bien doux à vêpre, ou frais signal,
Ou beau sanglot qui va mourir au pli des châles !...

Hommes durs ! Vie atroce et laide d'ici-bas !
Ah ! que du moins, loin des baisers et des combats,
Quelque chose demeure un peu sur la montagne,

Quelque chose du coeur enfantin et subtil,
Bonté, respect ! Car, qu'est-ce qui nous accompagne
Et vraiment, quand la mort viendra, que reste-t-il?

 

 

 

 



                                                                                                                            Paul VERLAINE   (1844-1896)









 



Gainsbourg, après ce dessin, ne pouvait plus rien pour moi... J'ai préféré choisir ce poème du deuxième rossignol de la France....
 











  Et sinon, l'on trouvera ici, sur le site de L'Art sur la Planche de quoi s'offrir un original de bibi! J'en recause tout bientôt...



















Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 10:57

 

 

 

 

 

 

Bonjour à toutes et tous,

 

Voici quelques petites infos….

 

 

 

 

 

 

J’ai mis de nouvelles images sur mon Ultrabook.  

C’est par ici 

 

(on peut aussi cliquer sur l’image ci-dessous)

 

 

 

 

 

 

Vincent Van Gogh dessin

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Il y a des originaux disponibles à l’Art sur la planche par  

(on peut aussi cliquer sur l’image ci-dessous)

 

 

 

 

 

Vincent Van Gogh dessin 

 

 

Et je participe à cette expo collective de la Villa Perrotte qui commencera dès le 18 novembre 2011

 

 

 

 

 

 


  

 Vincent Van Gogh dessin

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 




 





A tout bientôt, ici ou là…

Et au plaisir

 

 

 


 

 



 

 





 

 



Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 23:10

 

 

 

 

 

 

 

 




Soluto tendresse garçon sottise dessin

 






 

 

 

 

 

 






















  Et sinon, l'on trouvera ici, sur le site de L'Art sur la Planche de quoi s'offrir un original de bibi! J'en recause tout bientôt...





















Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 12:10

 

 











Little Bob Story portrait croquis

 







 

 

On chaussait nos tiags de contrebande

(à cette époque-là elles tombaient facilement du camion)

On achetait plus ou moins nos biftons d'entrée

On s'entassait dans la Salle Franklin rue Dumé d'Aplemont

C'était moite, ça sentait le vestiaire, le thé

On était chargé jusqu'aux sourcils

On nageait dans la fumée

Nos langues pataugeaient dans de mauvaises bibines

On exposait nos frêles carcasses aux murs d'amplis.

On vibrait de toute notre tripe, à nous en décoller la plèvre

On s'assourdissait tant qu'on pouvait

Quand le concert tardait à commencer on gueulait "Rock'n roll Bordel!"

Les filles avaient de la gueule et des bas troués

La Story rugissait

On était jeune, les rues étaient noires, on était jeune

On collait à l'instant

Quelques uns depuis sont morts violemment

Réjouissons-nous de n'avoir rien oublié

Et d'avoir été là au bon moment, au bon endroit...

 

 

 












Repost 0
Published by Soluto - dans Textes divers...
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 12:01

 

 


















 







 

 


Acrylique sur papier, 65 x 50 cm...

 

 

 

Ne vous impatientez pas Gina, votre tour viendra...

 

 

 

 

















  Et sinon, l'on trouvera ici, sur le site de L'Art sur la Planche de quoi s'offrir un original de bibi! J'en recause tout bientôt...





















Repost 0
Published by Soluto - dans Peinture...
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 23:02

 

 


















 







 

 


Acrylique sur toile, 50 x 50 cm, en demi sommeil...

 

 

 

 

















  Et sinon, l'on trouvera ici, sur le site de L'Art sur la Planche de quoi s'offrir un original de bibi! J'en recause tout bientôt...





















Repost 0
Published by Soluto - dans Peinture...
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 08:59

 

 













 













Tu t'en iras les pieds devant


Tu t'en iras les pieds devant,
Ainsi que tout ceux de ta race,
Grand homme qu'un souffle terrasse.
Comme le pauvre fou qui passe,
Et sous la lune va rêvant,
De beauté, de gloire éternelle,
Du ciel cherché dans les prunelles,
Au rythme pur des villanelles,
Tu t'en iras les pieds devant.

Tu t'en iras les pieds devant,
Duchesse aux titres authentiques,
Catin qui cherches les pratiques,
Orpheline au navrant cantique.
Vous aurez même abri du vent,
Sous la neige, en la terre grise,
Même blason, même chemise,
Console toi fille soumise,
Tu t'en iras les pieds devant.

Tu t'en iras les pieds devant,
Oh toi qui mens quand tu te signes,
Maîtresse qui liras ces lignes,
En buvant le vin de mes vignes,
A la santé d'un autre amant,
Brune ou blonde, être dont la grâce,
Sourit comme un masque grimace,
Voici la camarde qui passe.
Tu t'en iras les pieds devant.

Tu t'en iras les pieds devant,
Grave docteur qui me dissèques,
Prêtre qui chantes mes obsèques.
Bourgeois, prince des hypothèques,
Riche ou pauvre, ignorant, savant,
Camarade au grand phalanstère,
Vers la justice égalitaire,
Nous aurons tous six pieds de terre.
Tu t'en iras les pieds devant.

 

 

 

 




Maurice Boukay (1866-1931)










Il arrive parfois qu'une même idée, qu'une même envie donnent quelques dessins qui se ressemblent. On ne s'étonnera pas de trouver des similitudes entre celui-ci et celui de l'avant dernier post...




 







Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 10:47

 

 













 







 

 


Acrylique sur toile, 50 x 50 cm, en cours...

 









 







Repost 0
Published by Soluto - dans Peinture...
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:38

 

 













 








Lézard





On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

J'en foutrai jamais une secousse,
Même pas dans la rousse
Ni dans rien.
Pendant que l'soir, ej' fais ma frape,
Ma soeur fait la r'tape,
Et c'est bien.

Alle a p'us d'daron, p'us d'daronne,
Alle a plus personne,
Alle a qu'moi.

Au lieu de soutenir ses père et mère,
A soutient son frère,
Et puis, quoi ?
Son maquet, c'est mon camarade:
I' veut bien que j'fade
Avec eux.

Aussi, ej' l'aim', mon beau-frère Ernesse,
Il est à la r'dresse,
Pour nous deux.

Ej'm'occupe jamais du ménage,
Ej'suis libre, ej' nage
Au dehors,
Ej'vas sous les sapins, aux Buttes,
Là, j'allong' mes flûtes,
Et j'm'endors.

On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

 

 

 

 






                                           Aristide Bruant



 







Repost 0
Published by Soluto - dans De Chine...
commenter cet article