Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 23:10

 

 

 

 

 

 

 

 




Soluto tendresse garçon sottise dessin

 






 

 

 

 

 

 






















  Et sinon, l'on trouvera ici, sur le site de L'Art sur la Planche de quoi s'offrir un original de bibi! J'en recause tout bientôt...





















Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans soluto
commenter cet article

commentaires

alena 23/11/2011 14:41


en feu!

Soluto 23/11/2011 23:15



> Vincent Le Roux et ses nuits incandescentes ou étoilées... Merci encore de votre passage...



Stanko 31/10/2011 17:39



Je sais que vous allez bientôt lire Le Bloc. Dans cet essai mon écrivain principal ne   fait pas de moi quelqu'un de très sympathique. Au fil des pages, sachez cher Soluto, que moi
aussi j'ai écouté Little Bob Story. Moi l'abominable.


Ah oui, trois choses encore: J'ai la malette. J'ai un contrat sur vous. Je suis mort.



Soluto 07/11/2011 10:20



> T'inquiéte Stanko... Je sais que la sympathie est un sentiment qui nous leurre. Que tous les hommes sont abominables, du moins potentiellement.
Tout est affaire de circonstances. Du bourreau au héros il y a moins que rien de distance. Les gros pourris sont faits de la même chair et ont le même cablage neuronal que les plus distingués.
Ils n'en font pas le même usage, c'est tout... Le vicieux comme le doux sont surdéterminés et ne s'appartiennent pas. L'essentiel, c'est de savoir se protéger. Pour la malette as-tu fait gaffe
aux transpondeurs? Sais-tu si le contrat sera repris? Et de qui il faut que je me méfie?... Paix à ton âme, vieux, et ne pleure plus "les territoires perdus"...



V. 29/10/2011 14:37



Magnifique portrait. Oeil sombre et clair comme un ciel d'orage.



Soluto 07/11/2011 09:58



> Merci chère V. La tempête qui couve au fond des crânes fait les yeux changeants...



Klaudandreson 29/10/2011 07:20



Magnifique : faire avec deux yeux bleus clair un tel regard sombre, bravo ! Et quelle belle oreille gauche ! Saviez vous que,
très sérieusement, on soupçonne Gauguin, escrimeur émérite, d’avoir tranché la chose lors d’une bagarre qui aurait mal tourné ?



Soluto 07/11/2011 09:53



> Eh bien non, cher Klaudandreson, je ne le savais pas. Par contre je me souviens que le Paul était un sanguin, un coléreux. De là à l'imaginer
sortant sa lame pour lui tailler l'étiquette en pointe, je ne me serais même pas permis de le supposer... Et je crois préférer le geste fou, l'offrande affolée, le délire dans sa
brutalité...