Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 15:42





OverBlog héberge mon blog depuis quelques années. Jusqu’à présent nos relations, quoique distantes, étaient courtoises et respectueuses. Bon an mal an tout se passait plutôt bien. Mais ces coquins m’ont prévenu et ont changé de ton : si je n’allonge pas la mitraille, si je ne migre pas vers un compte premium la publicité viendra s’incruster dans mes pages.

« OverBlog se doit aujourd'hui de s’adapter afin d’assurer sa pérennité et son développement… »

Je m’interroge donc sur l’intérêt de continuer de l'alimenter.

Je n’aime pas ces faux-airs de maitre-chanteur, cette façon de me signifier qu’il faut que je raque parce que je coûte plus que je ne rapporte. Hé ! Je le sais bien ! C’est ce qui fait mon charme en général. Je souffre donc qu’on s’en plaigne.

De surcroit il me déplait d’imposer à mes rares visiteurs la réclame de Tartempion. Je les invite à passer voir ma page, que je compose douce et sereine, et toc on profite de leur venue pour les inciter à acheter je ne sais quoi ! L’idée me crispe…

 

De toute façon, depuis l’expansion des « réseaux sociaux », la chute de mes visites, si j’en crois mes statistiques, est vertigineuse. Elle a été divisée par trois, et même par quatre certains jours. Pour être clair, quand je rallie quarante passages, c’est que je suis dans un bon jour !

Je ne voyais pas les choses ainsi. Je voulais utiliser Facebook pour orienter les curieux vers mon blog. Mais en m’installant naïvement dans le fil d’actualité des petits camarades je leur ai donné l’excuse, au contraire, de ne plus venir jusqu’à lui. D’un clic, d’un « J’aime » hâtif, amical, presque automatique, ils semblent m’adresser un coucou souriant, un clin d’œil au passage, un geste de connivence. Je m’en contente mais je demeure un peu frustré.

 

Allons ! Je sais bien que tous ces « j’aime » ne se valent pas… Quand tel artiste discret, peintre ou dessinateur, que j’aime sincèrement, me distingue dans la logorrhée d’un fil d’actu, quand telle femme naguère convoitée ou chérie appose son « j’aime » délicieux comme une trace de rouge à lèvre sur ma joue ou quand tel philosophe élégant vient souligner quelque image réussie je m’épanouis tout à fait…  Mais il y a tous les revers… Les inconsistants, les dispersés, les cliqueurs compulsifs, les joyeux pitonneurs qui épuisent, épuisent, épuisent...

 

Je vous épargne (pas tout-à-fait) mes prompts refroidissements quand, curieux de savoir qui se cache derrière tel ou tel profil aimant, je tombe sur des citations à tire-larigot de Coelho ou de Saint Exupéry, sur des aphorismes niaiseux mal orthographiés, sur des émerveillés de la vie comme elle va ou sur des statuts furonculeux, pleins d’aigreurs et de ressentiments, tous gorgés de moraline.  

 

Il est donc possible que je renonce à ce blog si la menace d’OverBlog est mise à exécution. Peut-être chercherai-je un autre hébergeur. Rien n’est moins sûr… Peut-être me concentrerai-je sur mon site que je mettrai à jour plus régulièrement.

Je réfléchis…

 

Et sur ce je file à l’atelier, mon carnet de croquis sous le bras. J’ai chargé ma clé USB de quelques albums de Petrucciani, de morceaux de Grappelli et de chansons d’Abbey Lincoln.  Dans mon panier j’ai mis la moitié d’un clacos, une baguette, des pêches, des prunes et une bouteille de Saumur.

Je devrais tenir jusqu’à 22h00.

 

Pas la peine de venir sonner… Je n’ouvrirai pas.



 

 

 




portrait soluto huile peinture

 

 

 

 

 

Crayon -- 85 mm x 125 mm -- Août 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans Textes divers...
commenter cet article

commentaires

hub de Nantes 30/08/2014 09:32


salut Soluto,


"Où tu iras, je te suivra" disait St Exupery (bourré).


Face de bouc a tué le blog, je vous avais prévenu (ou pas ?)


Peut-être aussi qu'il n'était plus tellement alimenté...ou bien plus assez...


Les histoires d'amour finissent mal...en général, chantait St Ex...


LoL, Hub de Nantes

Philippe Royer 27/08/2014 12:19


Bonjour Soluto,


Je fais partie de ces anonymes silencieux qui ouvrent leur ordinateur avec vos écrits, vos dessins ou vos toiles, en ligne de mire. Vous constituez avec quelques rares blogueurs mon horizon
virtuel et êtes complice de mon évasion culturelle. Soyez certains que nous sommes nombreux, allergiques aux manifestations cliquables-jetables du réseau "social", à admirer intensément, parfois
épisodiquement mais durablement, vos oeuvres et vos écrits.


Continuez à nous éblouir !

Lu 26/08/2014 05:49


Suivant votre travail depuis quelques années, cette nouvelle me chagrine même si je me doutais qu'elle était inévitable (avec ces réclames croissant comme une mitose).


Bien que ne m'étant jamais manifestée, la contemplation de vos toiles, croquis, esquisses et gribouilles parfois colorées avec élégance mais toujours d'un trait scabreux et précis, me donnent un
grand plaisir. Et c'est sans hésitation que je déclare que vous êtes un des rares à exercer une fascination hypnotique sur mon esprit. 


J'espère que votre public pourra toujours goûter aux délices de votre travail.


Bien à vous, 

Lolo 25/08/2014 15:10


Tout pareil pour moi ; j'aime bien venir jeter un oeil sur votre blog en plus de Facebook ... Je ne mets que rarement des commentaires car je ne sais pas exprimer les choses aussi bien que vous
 ....


Vous savez qui se cache derrière mon profil  ... Et j'assume pleinement d'apprécier certaines citations de coelho ou Saint Exupery bien que je ne me sente pas visée par votre à
"tire-larigot" !! (et j'aime les émoticônes aussi ! ) 


Bonne réflexion sur l'avenir de votre Blog ... Je vous souhaite de prendre les bonnes décisions ... Donnez nous de vos nouvelles sinon vous allez nous manquer !...


A bientôt Cher Soluto ....


 


 

Soluto 26/08/2014 23:36



> Ah, chère Lolo... Ne prenez pas la mouche ! Loin de moi l’idée de vous détourner de vos livres, fussent-ils de Coelho… Je
vous pardonne tout parce que vos lectures ne parviennent même pas à vous détourner de vous-même. Vous êtes drôle, avec un petit caractère bien trempé, des joies simples et authentiques. Quand je
vois, ailleurs, vos petits compagnons sourirent dans leurs paniers, ou passer furtivement dans votre jardin, je sens bien que vous dégagez une quiétude inestimable et énergisante.


Vous pareil, je vous préviendrai. En attendant je vous souhaite le meilleur… A bientôt…



Milène 22/08/2014 11:30


Toutes ces petites fenêtres qui bougent dans tous les sens et qui essayent d'attraper le regard , n'arriveront pas à me détourner de l'essentiel ni de votre travail ! (Tiens, ça me rappelle ma
première boîte mail, laquelle à chaque bas de page, il y avait un éléphant qui agitait sa trompe et qui dérangeait terriblement mon correspondant...). Juste que cette pollution ne fait pas propre
sur d'aussi jolies pages. La pub ne m'atteindra jamais ! A la télé, je coupe le son et j'en profite pour faire autre chose, à la radio, idem !

Je ne regrette pas de faire partie de ces quarante là... Vous avez bien compté ? C'est vrai que Facebook est tellement facile pour "s'exprimer" d'un like ou d'un waouuuu et si par malheur
l'expression se fait plus longue, elle est minée de fautes grotesques et ça pique les yeux (pire que la pub !). Ce réseau nous a peu à peu grignoté... Il est facile d'avoir en un clic tous les
artistes sous la main et de lui coller un "j'aime" pour lui faire signe qu'on est passé, mais on ne lui dit plus combien on l'aime vraiment. D'un coup de souris, tous nos artistes préférés se
déroulent sur la même page (mais personnellement, je file toujours sur leur blog pour en voir davantage...) On ne prend plus le temps que l'on a pourtant encore dans notre sablier... C'est
triste, très triste.

Nous n'avons pas à vous dire qu'elle décision vous avez à prendre Soluto (l'accepteriez vous ?... pas sûre !), mais le choix que vous ferez sera de toute façon, le bon pour vous et c'est ce qui
importe, non ? Juste une demande (avec ou sans rouge à lèvre d'ailleurs...), ne vous éloignez pas trop, je veux continuer à voir ce travail qui m'enchante, me tourneboule, me questionne, me ravie
toujours.

Et puis si vos couleurs n'étaient plus sur la toile, c'est comme si les arcades de la Place des Vosges n'existaient plus, ou les chaises du Parc du Luxembourg avaient été volées... A bientôt,
Soluto... Pardon, reste t-il un peu de Saumur ?

Soluto 26/08/2014 23:27



> S’il est de belles rencontres, s’il est une belle rencontre, favorisées par les blogs, c’est bien la nôtre chère Milène.
J’aime votre regard bienveillant et votre vigilance de lectrice (comme votre commentaire les montre bien…) Votre fidélité est à toute épreuve. Merci, merci, merci… Tenez, vous, eh bien vous ne la
méritez pas du tout cette pub infernale. J’ai beau n’en pas être responsable je me sens malgré tout coupable de vous offenser par ces bandeaux imbéciles. Je vais émigrer sur une plateforme que je
maitriserai mieux… J’y réfléchis… Patience (vous n’en manquez pas…) Je vous tiendrai au courant par messages privés. A très bientôt…