Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:51







 

 

 




Soluto Rimbaud Arthur première soiree masque lumiere carpe diem peinture dessin

 

(Toujours extrait de la même toile à venir... Quel suspens!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Première soirée

Elle était fort déshabillée
Et de grands arbres indiscrets
Aux vitres jetaient leur feuillée
Malinement, tout près, tout près.

Assise sur ma grande chaise,
Mi-nue, elle joignait les mains.
Sur le plancher frissonnaient d'aise
Ses petits pieds si fins, si fins.

Je regardai, couleur de cire,
Un petit rayon buissonnier
Papillonner dans son sourire
Et sur son sein, - mouche au rosier.

Je baisai ses fines chevilles.
Elle eut un doux rire brutal
Qui s'égrenait en claires trilles,
Un joli rire de cristal.

Les petits pieds sous la chemise
Se sauvèrent : " Veux-tu finir ! "
La première audace permise,
Le rire feignait de punir !

Pauvrets palpitants sous ma lèvre,
Je baisai doucement ses yeux :
Elle jeta sa tête mièvre
En arrière : " Oh ! C’est encor mieux !...

Monsieur, j'ai deux mots à te dire... "
Je lui jetai le reste au sein
Dans un baiser, qui la fit rire
D'un bon rire qui voulait bien...

Elle était fort déshabillée
Et de grands arbres indiscrets
Aux vitres jetaient leur feuillée
Malinement, tout près, tout près.

 

 

 

                       Arthur Rimbaud

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans Peinture...
commenter cet article

commentaires

laurence 25/05/2012 23:46


a vrai dire je me suis forcée à le lire...et ce côté "dissection"me remplissait d'effroi c'est votre association qui m'a amusé...J'ai toujours beaucoup aimé les livres avec des images...  

Soluto 26/05/2012 00:00



> Voilà Laurence! Ce sont des auteurs qui se regardent écrire et qui semblent dire à chaque bout de paragraphe "voyez si je suis malin et
original et avant-gardiste"... Vous ne devriez pas vous forcer pour des choses aussi vaniteuses quand tant de délicieux poètes attendent qu'on explore délicatement leurs oeuvres... Et si Robby
s'était juste contenté d'écrire ça irait, mais le bougre, vaguement érotomane, a fait du cinéma! Je me souvient d'une rétrospective à Rouen, au France... La poilade!... Bon, paix à son
âme...



laurence 25/05/2012 23:16


"La jalousie"est un roman d'alain Robbe-Grillet Il met en scène 3 personnages: le narrateur qui observe  derrière une ouverture( jalousie fenêtre)les gestes de sa femme qui sont pour lui
ceux de l'adultère avec un certain Franck Le regard froid  dissèque d'une façon obsessionnelle les postures les fuites des regards les paroles...       Il semblerait que
Franck soit le double inversé et "vivant" du narrateur. Il m'a semblé que votre personnage blanc à la moue anxieuse placé en surplomb de ce poème délicatement amoureux collait tout à fait au
roman...   

Soluto 25/05/2012 23:39



> Laurence, j'irai voir et lire à la bibliothèque de ma ville ce roman de Robbe-Grillet (pour lequel je n'ai pas, a priori, une passion
débordante... Jusqu'à présent, même, je le comptais pour des gommes...) D'ailleurs c'est le nouveau roman tout entier qui me laisse de marbre. Je me suis fait beaucoup de mal à essayer de lire
des trucs qui relevaient de l'exercice tordu et qui n'ont jamais su véritablement me captiver. Mais j'avais dix-huit ans. Tout le monde criait au génie en lisant la modification... Tenez, je
finis mon Boxeur Manchot du gars Tennessee et je m'en retourne vers les Butor et les Robbe-grillet... Merci de votre attention et de vos passages... A tout bientôt...



laurence 22/05/2012 08:01


il ya un petit côté "jalousie"dans cette toile... en contrepoint du poême...

Soluto 25/05/2012 22:40



> Si vous le dites, chère Laurence... Cependant je cherche encore ce qui peut vous pousser vers cette piste...



Milène. 13/05/2012 21:01


Qu'elle est belle cette série et comme j'aime Rimbaud... dit comme ça !...

Soluto 15/05/2012 09:57



> Chère Milène... Dit comme ça, à propos de Rimbaud, évidemment, ça fait un peu groupie... N'ayons pas honte, je suis du fan-club...