Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 12:49







 

 

 




Soluto croquis portrait ecriture peinture dessin

 

 

 

 

 

 

Crayon et mise en couleur numérique

 

 

...

 

 

Ô jour qui meurs à songer d'elle
Un songe sans raison,
Entre les plis du noir gazon
Et la rouge asphodèle ;

N'est-ce pas, aux feux du plaisir
Inclinée et rebelle,
Elle encor, mais cent fois plus belle,
Et de flamme à saisir ?

... là-bas monte la voix dernière
D'un bouvier sous les cieux.
On n'entend plus que ses essieux
Qui grincent dans l'ornière.

 

 

 

Paul-Jean Toulet

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Poésie et langueur de traits, cher Soluto.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Merci.<br /> <br /> <br /> Meilleurs voeux à vous. <br />
Répondre
S
<br /> <br /> > Que voulez-vous, Chêne, les fins d'années éteignent mon humeur. L'agitation générale, cet enthousiasme de façade (car dans l'intimité beaucoup avouent leur<br /> dégoût pour cette période) me poussent au repli. Quelques traits concentrés sur une page de carnet — comme si je ne pouvais plus vivre que là en attendant "que ça passe" — m'ont ramené à Toulet.<br /> Voyez, mon esprit trouve sans effort les moyens de me venger d'un monde qui souvent me reste étranger...<br /> <br /> <br /> Le meilleur pour vous. Je ne manque jamais de passer par votre formidable blog...<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Votre billet entre en résonnance avec le mien aujourd'hui.<br /> <br /> <br /> Toujours beaucoup de talent , Monsieur. Et mêlé aux mots de Toulet, votre dessin n'est que passion.<br /> <br /> <br /> Bien à vous<br />
Répondre
S
<br /> <br /> > Chère Célestine, je me suis souvenu, ce portrait comme un souvenir tremblé une fois achevé, de la poésie de Toulet... Les plis du noir gazon?<br /> Le rouge de l'asphodèle? Ou la flamme à saisir, peut-être... Il m'a semblé que le texte et ce dessin se confondaient dans une même palette. Merci de votre passage, d'avoir souligné l'écho avec<br /> votre billet... Au plaisir et belle fin d'année...<br /> <br /> <br /> <br />