Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 09:19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




...




Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans Crayons...
commenter cet article

commentaires

Elise L 15/12/2010 08:06



"... où la belle jeunesse s'use à démêler le tien du mien" ? Etrangère. Douceur et grâce d'une  attente dans l'ombre.



Soluto 15/12/2010 10:38



> Ce n'était rien Elise, rien de rien... Un long jour, une courte nuit... (bien fait pour moi! je ne prendrai plus la main des éphémères... Je le
paie trop cher... L'amour s'achève avec la pluie...)



Elisabethbaysset 11/12/2010 14:23



Belles expressions de mine ...EB.



Soluto 15/12/2010 11:00



> Je dirais même plus Elisabeth, de mines HB bic montées sur un porte-mine 0,7mm Tikky Rotring (ah s'ils pouvaient lire ces lignes les gars de
chez Rotring et m'envoyer pour cette publicité à peine déguisés un jeu de Rapidographes du dernier cri, ou un ensemble de porte-mines — 0,1-0,3-0,5- merci d'avance les gars! —  je leur
serais bien reconnaissant...) Merci de votre attention Elisabeth... Je file chez vous voir s'il y a du neuf...



pierre Vasse 09/12/2010 20:23



Envoutante Marion; qui nous dira le profondeur de tes émois !



Soluto 15/12/2010 11:10



> Celui qui pourra nous dire la profondeur de ses émois, c'est Thierry, qui s'est tiré avec il y a huit mois... D'ailleurs si tu lis ces lignes mon bon Thierry,
sache que je ne suis plus fâché et qu'il serait grand temps que tu me rendes mes  trois cd de Chet Baker... Je pardonne pour la fille, pas pour ces disques d'import qui m'ont coûté la peau
des fesses!... Pardon de vous mêlez à tout ça Pierre... Vous ne saviez sans doute pas ce que vous disiez...