Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 13:35

 

 













 


 

 

 

C'est rue de la Crique que j'ai fait mes classes

Au Havre dans un bar tenu par Chloé

C'est à Tampico qu'au fond d'une impasse

J'ai trouvé un sens à ma destinée

On dit que l'argent est bien inodore

Le pétrole est là pour vous démentir

Car à Tampico quand ça s'évapore

Le passé revient qui vous fait vomir

 

C'est là qu'j'ai laissé mes joues innocentes

Oui à Tampico je m'suis défleurie

Je n'étais alors qu'une adolescente

Beaucoup trop sensible à des tas d'profits

Les combinaisons n'sont pas toujours bonnes

Comme une vraie souris j'ai fait des dollars

Dans ce sale pays où l'air empoisonne

La marijuana vous fout le cafard

 

On m'encourageait j'en voyais de drôles

Je vidais mon verre en fermant les yeux

Quand j'avais fait l'plein je voyais l'pactole

Et les connaisseurs trouvaient ça curieux

Une fille de vingt ans c'est pour la romance

Et mes agréments semblaient éternels

Mais par ci par là quelques dissonances

En ont mis un coup dans mon arc-en-ciel

 

C'est là qu'j'ai laissé derrière les bouteilles

Le très petit lot de mes p'tites vertus

Un damné matelot qui n'aimait qu'l'oseille

M'en a tant fait voir que j'me r'connais plus

Oui il m'a fait voir le ciel du Mexique

Et m'a balancée par un beau printemps

Parmi les cactus dans l'décor classique

Où l'soleil vous tue comme à bout portant

 

Un coq shangaïé un soir de folie

A pris mon avenir de même qu'un cadeau

Il m'a dit "Petite il faut qu'on s'marie

Tu seras la fleur d'un joli bistrot"

De tels boniments démolissent une femme

Je m'voyais déjà derrière mon comptoir

Les flics de couleur me disaient "Madame!"

Bref je gambergeais du matin au soir

 

Mon Dieu ramenez-moi dans ma belle enfance

Quartier Saint-François au Bassin du Roi

Mon Dieu rendez-moi un peu d'innocence

Et l'odeur des quais quand il faisait froid

Faites-moi revoir les Neiges exquises

La pluie sur Sanvic qui luit sur les toits

La ronde des gosses autour de l'église

Mon premier baiser sur les chevaux d'bois







P.M. Orlan











Partager cet article
Repost0

commentaires

J


Oui, merci. Vous confirmez mon hypothèse.


Bonne journée :)



Répondre
S


> J'adore confirmer les hypothèses! Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas!!! A tout bientôt Jean...



J


J'avais une tante comme ça... ou un tonton, j'ai jamais vraiment su (si, tout de même, mais beaucoup plus tard)... c'était tout son charme un peu âpre.


Certains s'y faisaient, d'autres pas. Tatatonton ne laissait en tout cas personne indifférent :)


Je me demandais par ailleurs quel outil vous utilisiez pour vos dessins et aussi quel support, type de papier, grammage, tout ça... mais bon, ça peut très bien rester secret :)



Répondre
S


> Cher Jean, le charme des ambivalences sexuelles n'est pas goûté par tous, ni toutes... Et ceux qui les condamnent sont souvent ceux qui les
redoutent au fond d'eux-mêmes... Des tontons qui sont des tantes (Queneau en parlait très bien les jours de grève de métro) c'est vieux comme le monde...


Je travaille au Rotring 0,5 sur un papier canson 224g côté lisse de format A4... Je ne fais pas mystère de ma façon de faire et j'ai déjà eu l'occasion d'en parler
ailleurs... En savez-vous assez?


 


Merci de votre visite Jean... Revenez quand vous voulez...



F


Un régal: une image d'Epinal dévastatrice...



Répondre
S


> C'est qu'elle en a vu, Flora, la pauvre Marge! Elle méritait les couleurs des cahiers de coloriage de notre enfance...  On serait dévasté pour moins que ça!



S





 


Ah, et aussi, régulièrement actualisé vous pourrez retrouver sur ce book certaines de mes images...



Répondre