Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 11:40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Soluto rimbaud chenapan peinture dessin voyage
 

Acrylique sur toile                     (détail)                     2012


 


 

 

(fragment toujours extrait de la même toile)

 








Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans Peinture...
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 29/04/2012 10:12


Bonjour cher Soluto,


 


Ce sacré chenapan que nous faites découvrir ce matin évoque ce poème de Claude Roy que je vous livre en partage.


 





L’enfant qui battait la campagne


 


 


Vous me copierez deux cents fois le verbe :


Je n’écoute pas. Je bats la campagne.


 


Je bats la campagne, tu bats la campagne,


Il bat la campagne à coups de bâton.


 


La campagne ? Pourquoi la battre ?


Elle ne m’a jamais rien fait.


 


C’est ma seule amie, la campagne.


Je baye aux corneilles, je cours la campagne.


 


Il ne faut jamais battre la campagne :


On pourrait casser un nid et ses oeufs.


 


On pourrait briser un iris, une herbe,


On pourrait fêler le cristal de l’eau.


 


Je n’écouterai pas la leçon.


Je ne battrai pas la campagne.


 


Claude Roy


 


On peut éventuellement retrouver plus d'informations sur le poème ici


 


Amitiés et félicitations pour cet extrait complémentaire.

Soluto 03/05/2012 14:45



> Cher Nuageneuf, il s'agissait dans mon esprit d'un chenapan des villes. Celui évoqué par Claude Roy me rappelle l'enfant que j'étais, qui
courait l'île aux Boeufs en tout sens, qui s'inventait avec un "meilleur copain" des cabanes le long de la Seine à Oissel, qui chassait les escargots et fabricait des arcs en noisetier qui n'ont
jamais blessé rien ni personne... Celui qui, assis en classe, savait aussi battre la campagne avec une discrétion absolue...