Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 12:09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie profonde

 

 


Être dans la nature ainsi qu'un arbre humain,
Étendre ses désirs comme un profond feuillage,
Et sentir, par la nuit paisible et par l'orage,
La sève universelle affluer dans ses mains !

Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,
Boire le sel ardent des embruns et des pleurs,
Et goûter chaudement la joie et la douleur
Qui font une buée humaine dans l'espace !

Sentir, dans son coeur vif, l'air, le feu et le sang
Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre.
- S'élever au réel et pencher au mystère,
Être le jour qui monte et l'ombre qui descend.

Comme du pourpre soir aux couleurs de cerise,
Laisser du coeur vermeil couler la flamme et l'eau,
Et comme l'aube claire appuyée au coteau
Avoir l'âme qui rêve, au bord du monde assise...

 

 

 


 

                                                 Anna de NOAILLES  

 

 


 




...




Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans Crayons...
commenter cet article

commentaires

yal 18/12/2010 01:41



Une page superbe. La couleur te va bien ( à moins que ça ne soit le contraire?!)


Bonne suite...Amicalement,


Yann.



Soluto 31/12/2010 11:46



> Merci de ton passage et de ton compliment Yal... La couleur me réjouit toujours mais il est vrai que dans mes dessins elle est l'exception...
Au plaisir...



Cécile 13/12/2010 19:29



La promesse


Vous qui n'avez pas vu les plus tendres juillets
Rayonner sur votre jeune âge,
Regardez dans mon coeur: des parterres d'œillets
Fleurissent près d'un bleu rivage.

Embarquez-vous ce soir sur mes yeux de cristal,
Glissez au pays de mon âme,
Où flots du désir triste et sentimental
Font une chanson qui se pâme.

Vous connaîtrez alors un beau plaisir, sucré
Comme les angéliques vertes,
Comme la rose en feu qui parfume le pré
De ses trente feuilles ouvertes.

Alors vous connaîtrez des instants doux et clairs
Comme des gouttes de miel rose,
Frais comme un paradis de sources, d'herbe et d'air,
Joyeux comme l'aurore éclose,

Car je possède en moi tous les pays de prix,
Et les azurs de la jeune Oise,
Et le coeur délicat, neigeux, rose et fleuri,
Des adolescentes Chinoises ..."

ah ! Ecoutez-moi ça ! "Car je possède en moi tous les pays de prix,
Et les azurs de la jeune Oise,
Et le coeur délicat, neigeux, rose et fleuri,
Des adolescentes Chinoises ..."


C'est fou, oublié et délicat ce qu'écrit cette femme, dont le physique de grand volatile aux yeux sombres et très cernés m'a toujours un peu rebutée et apeurée.
 



Soluto 15/12/2010 10:52



 > Cécile, je ne (re)connais pas ce poème que j'ai déjà lu pourtant... Ainsi suis-je, à ressasser sans cesse les mêmes vers (quelques
milliers sans doute...) Il en est certains que j'ai fait miens, qui chantent dans ma tête sans que je les appelle...  Mais d'autres me seront à jamais étrangers, presque indifférents... Il
faut que je les aie longtemps remâchés, que je me les sois racontés encore et encore, récités en boucle malgré moi... Je ne rencontre les poèmes qu'intimement... Merci de vos passages Cécile,
c'est toujours un plaisir...



Miss Glu 07/12/2010 12:28



Bonjour soluto,


 


Le traitement me rappelle les pastels de Degas. Que des vericales. Ca me fascine, ça 



Soluto 08/12/2010 12:52



> Hello Miss Glu, et bienvenue... Sans doute est-ce dû aussi à la palette et au traitement. J'ai utilisé les crayons comme s'il s'agissait de
bâton de pastel, en évitant de plus de croiser les traits... Le problème que j'ai rencontré c'est que la cire de ces crayons ne permettait pas des superpositions de qualité au graphite ..


Merci de votre passage... A tout bientôt...



Elisabethbaysset 06/12/2010 10:07



Votre trait me fait penser a un travail de "brodeuse" , il est captivant a regarder.


Marion est là ! et ce poème qui accompagne est aussi fort touchant ,remuant... remplie d'images .EB



Soluto 06/12/2010 11:49



> Chère Elisabeth, merci de votre commentaire... Je tâche actuellement de trouver de nouvelles façon d'expoiter mes crayons... Je crois parfois
tenir certaines choses, puis elles s'évanouissent...


Sinon, je vous invite à lire, ou relire, Anna de Noailles... C'est absolument superbe... Un tantinet emphatique mais, venant d'elle, ça ne me gêne pas... Pourquoi
l'oublie-t-on?... J'ai appris ce poème par coeur il y a des années. Je me le récite parfois dans les salles d'attentes ou dans les moments flous... Je le retourne dans ma tête. Il est une
acceptation du monde tel qu'il est... C'est un baume...



ABY 05/12/2010 22:10


Les coloris sont très beaux...toujours aussi admirative de ces dessins.


Soluto 06/12/2010 11:55



> Oh, Aby, quel plaisir de vous relire! Je suis allé faire un tour sur vos pages, bravo!


Sinon, oui, c'est très agréable de travailler avec des outils qui demandent peu pour être mis en oeuvre. Le crayon est à l'origine de tout...Je croise le fer avec
lui, inlassablement...