Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 12:01

 

 


















 







 

 


Acrylique sur papier, 65 x 50 cm...

 

 

 

Ne vous impatientez pas Gina, votre tour viendra...

 

 

 

 

















  Et sinon, l'on trouvera ici, sur le site de L'Art sur la Planche de quoi s'offrir un original de bibi! J'en recause tout bientôt...





















Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans Peinture...
commenter cet article

commentaires

Cécile 27/10/2011 17:00



mais comment ça se fait qu'Angèle se soit pris l'effet flash yeux rouges dans la figure alors que c'est une peinture ??


ah ... de tout temps l'art est bien mystérieux .....


(je suis drôle hein, Soluto ?)



Soluto 27/10/2011 17:49



> Ah, Cécile, c'est parce que je peins plus vite que l'éclair! Pour sûr, que t'es poilante! Mais ch't'aime bien... Reviens quand tu veux sur mes
pages, j'adore me gondoler...



Pouchka 23/10/2011 17:02



Gina a bien raison ... si elle s'impatiente ! Etre sur une toile de la sorte je peux la comprendre . Votre retour à la peinture, aux couleurs est superbe , merci je suis toujours très émerveillée
de votre itinéraire entre ces différents styles , pas de choix possible pour ma part , il me semble que tout résulte d'une philosophie de votre part .



Soluto 25/10/2011 11:41



> Oh ben vous me prêtez beaucoup très chère Pouchka... Ce qui me pousse, c'est le plaisir de faire, de trouver, d'arranger, de voler, de piller,
d'agencer... Point de philosophie avouée derrière toutes ces images... Mais il y a des vagues... et celles du moment me ramènent irrésistiblement devant mon chevalet... à bientôt...



V. 22/10/2011 15:02



J'aime bien le flash effet yeux rouges. Pas de correction photoshopée, pas d'uniformatage. Un instantané unique, peut-être pour des amies uniques.



Soluto 25/10/2011 11:37



> Chère V. si Photoshop est toujours du côté de la correction, je vous confirme bien que pour moi la peinture se doit d'être au contraire du côté
de l'incorrect et de l'inattendu. C'est ce qui en fait plus qu'une technique.


Et je n'ai pas d'amies uniques. Je n'ai d'ailleurs plus d'amis. N'allez pas croire que je m'en plaigne. Je nourris avec mon prochain des relations riches,
enthousiastes, admiratives parfois... Je ne méprise pas la détestation de temps en temps (mais pas trop, ça empoisonne...)


Mais des amis... Franchement... Qui pleurent, qui geignent et qui rient bêtement?... Avec qui il faut partager des joies dérisoires? Merci bien... Des copains? Ah
oui! Pour se taper la cloche, dire des blagues, rire pour rire, d'accord! Des amantes, des maîtresses? oui, oui, oui... pour séduire, convaincre, sentir contre son ventre les spasmes de plaisir
d'un autre ventre, encore oui! Une femme, des enfants... Passe encore (non, je suis injuste... Je ne pourrais pas me passer de mes enfants)...


Mais des amis!... Ces gens qui viennent sans prévenir, squattent votre antre et vous créent des obligations? Ben non... Merci bien, sans façon...


Vous, chère V., vous êtes par contre toujours la bienvenue...



Klaudandreson 21/10/2011 18:45



    En v’là une bonne question, qui ou qu’est ce qui vous inspire ? Un peu de Sigismund, un soupçon du regretté Lucian,
mais pas que du Freud quand même ? En jouant aux prénoms j’aime vos œuvres dans  la ligné d’un bel Edgard américain, d’un Max expressionniste ou
d’un Chaïm lituanien. Plus près de nous encore, je vous imagine proche d’Eric Fischl à ses débuts dont vous appréciez peut-être les portraits. Mais qu’en sais-je ? Renierez-vous ces
rapprochements ci ? Il y en a d’autres sûrement, vous nous en parlerez ? On aura des surprises ? 



Soluto 25/10/2011 11:17



> Cher Klaudandreson... J'aime tous ces gens! Et j'ai beaucoup regardé Fischl... J'allais voir ses expos chez Templon. Il y a quelques années on
en croisait à la Fiac. J'aime sa facture, son ambiguïté, sa palette...


Les relations qu'on entretient avec les peintres sont vivantes. Celui que nous aimions hier peut nous lasser aujourd'hui et nous refaire son gros coup de charme
demain... Le dialogue à travers les siècles est solide. Gauguin a toujours à dire, et à nous apprendre. Ce qu'il y a de formidable avec les oeuvres c'est qu'on peut les prendre ou les oublier
sans qu'elles nous en tiennent rigueur. Avancer avec elles n'est jamais perdre son temps. Qui peut nous offrir mieux et plus? Elles nous disent qui nous sommes, ce que nous cherchons et toujours
elles nous élèvent. Tout ça sans l'embarras du verbe... Elles nous délivrent de notre addiction à la consommation de biens dérisoires. De Vinci, Raphaël et Michelange n'ont rien à me vendre, ils
s'offrent à moi, et c'est l'exigence de mon regard qui me les fait mieux posséder. Ainsi, celui qui pourrait se les offrir dirait sa vanité mais ne dirait rien de son intelligence du
monde...L'art nous venge.


Mais bon, j'imagine que vous ne m'en demandiez pas tant... Merci de votre fidélité, ne doutez pas qu'elle me touche...


 



JMT 20/10/2011 11:15



Première impression : du Freud qui aurait retrouvé la joie de vivre ! C'est gai, je fais bonne chair (!)


ps : vous en diriez-nous un peu, cher Soluto, sur vos sources d'inspirations et vos peintres favoris ? Amitiés enthousiastes.



Soluto 25/10/2011 10:51



> Cher JMT, comme votre question est vaste... Je ne saurais plus dire qui m'inspire. Tant de peintres sont venus me bousculer, me chercher,
m'envahir parfois... Aujourd'hui je me sens dégagé d'influences qui ont pu parfois, peut-être, peser lourd dans mon cheminement...


Mais je parle de peintres et la justice voudrait que je parle aussi des dessinateurs, des illustrateurs, des bricoleurs en tout genre... Même si j'en suis
aujourd'hui à des milliers d'années lumière que serais-je si je n'avais eu sous les yeux Pilote, Métal Hurlant, Charlie Mensuel, les éditions LUG et Mon Journal, ou bien encore les Diabolik et
les titres d'Elvifrance... 


Quant à Freud, certes, je l'aime. Et depuis plus longtemps qu'il n'est à la mode dans nos contrées...Cependant, pour moi, la peinture n'est pas si grasse, ni si
pompeuse, ni si inquiétante. Je lui préfère, et pour toujours, en vrac et de manière non exhaustive, Velasquez, Degas, Manet, Hopper, Bacon (les portraits de Leiris, c'est quand même autre chose
que le portrait de la reine par le petit fils du psychanalyste...), Norman Rockwell, les impressionnistes américains, les illustrateurs de pulp anonymes qui sont parfois si maladroits...


Le rendu des carnations, des tissus chez Elvgren, par exemple, ne vaut pas moins, à mes petits yeux que celle d'un Freud dont il est de bon ton de vanter la
manière...


Merci, aussi, surtout, de votre enthousiasme qui me touche sincèrement...