Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Havre - Normandie - France

06 87 39 89 03


solutoblog@free.fr

Recherche


 

 

 

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

Glaces sans tain disponible ici

 

Le Dilettante

 

 

Soluto Villa Perrotte soiree accrochage exposition carpe diem peinture dessin

 

 

  Vies à la ligne disponible ici 

 

2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 12:15


Marjorie, toute engluée dans le désir de sa mère, fait de jolies caprices de starlette... Elle touche à tout, n'écoute rien, ne comprend pas grand chose et tutoie tous les adultes. Sa mère pense avoir pondu-là une merveille incontestable. Pendant que je m'occupais de sa fille je l'ai autorisée, pour patienter et la faire taire,  à farfouiller dans ma bibliothèque. Elle est tombée sur des images de Jake et Dinos. Mauvaise pioche. Je ne crois pas qu'elle viendra chercher, ni ne me paiera, le portrait de sa fille...


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Soluto - dans Textes divers...
commenter cet article

commentaires

soluto 03/02/2008 13:15

> Pour sûr le grand méchant loup attend au coin du bois que son repas soit prêt... Mais comme au fast food, l'attente est trop longue pour ce plat qui ne tiendra pas ses promesses... Merci Samuel de vos passages fréquents... Bien à vous...

Samuel 03/02/2008 00:24

Tout ceci est très méchant ( c'est un compliment.) J'aime beaucoup ces visages privés des sens, j'aime beaucoup quand le rose bonbon rencontre le noir. C'est ainsi dans les contes de fées, c'est un mal nécéssaire. Déniaisez, je vous en prie, déniaisez...

soluto 02/02/2008 16:48

> Tant mieux mon bon Roskö!!! Hihihi... (J'ai vu sur votre blog de très très beaux dessins... La composition du haut de page, par exemple, est très réussie... Bravo....)  ..  (Alors? c'est passé cette petite frayeur?)

Roskolito 02/02/2008 16:37

Y'a des fois, vous me faites peur.

soluto 02/02/2008 16:02

>Hélas Milène, la pauvre Marjorie est déjà pervertie par une mère qui s'acharne à la façonner selon une image de petite fille sage faussement acidulée... Les Chapman sont venus troubler l'odeur de savonnette doucereuse qui avait envahi l'atelier à leur arrivée... Le souffre s'est mis à piquer les narines et à mouiller les yeux de cette face poudrée... Vous auriez vu comme elle a claqué le bouquin en le refermant. Le diable lui avait sauté au visage... Il y a des pauvrettes qu'un rien effarouche et qui vivent dans un monde sucré ...  Pourtant c'est cette même femme qui, croyant protéger sa progéniture, fabrique le futur bonbon rose, déjà un peu boursoufflé, qui excitera les plus sombres appétits...